Les animaux peuvent communiquer de diverses manières suivant le message à faire passer (il s’agit dans ce cas de communication non verbale) :

par les vocalisations : chez le chien, par exemple, on trouvera plusieurs types de vocalisations qui correspondront à une situation bien précise ; les gémissements (qui expriment la douleur et la solitude), les cris (que l’on retrouvera dans les jeux ou qui manifesteront une névropathie), les aboiements (pour prévenir d’un danger ou alerter ses congénères ou pendant le jeu), les hurlements (qui sont la manifestation de l’anxiété, de la solitude et qui peut également se traduire par la communication entre congénères éloignés dans l’espace) et les grognements (qui manifesteront les prémices de l’agression, de la menace et qu’on retrouve également dans le jeu).


par des moyens olfactifs notamment utilisés dans le cas du marquage du territoire (urine, excréments, sécrétions glandulaires). Ces odeurs permettent aux intrus de savoir à quel type d’individu ils ont à faire et d’avertir que le territoire est occupé : par des postures du corps, de la queue, et des expressions de la tête. Ces postures peuvent être accompagnées de vocalisations. Par exemple, le chien se couche sur le dos, les pattes arrières ouvertes : on peut l’interpréter comme l’offrande de sa vie au dominant qui va lui lécher le ventre en guise d’acceptation de sa soumission. C’est un comportement inhibiteur de l’agressivité.

par les sécrétions hormonales (marquage du territoire et reproduction).- par le toucher notamment chez les espèces sociales comme les primates, les fourmis, les guêpes et les abeilles. Mais ce développement de la communication peut parfois être lié à un environnement défavorable à la vision par l’absence totale de lumière. Les organes tactiles sont très complexes pour ce genre d’espèces.

par des signaux visuels : c’est le cas des oiseaux, des poissons, des papillons, des serpents etc. Par exemple, chez le papillon, on trouve sur ses ailes des ocelles qui ressemblent à des yeux. Ils ont pour but d’éloigner un prédateur. Chez les abeilles, des signaux sous forme de danses ont été décryptés par Von Frisch et leur complexité a même été comparée au langage humain. Quels sont les buts de la communication ?

La communication animale a pour but : 
1) la défense du territoire
2) la recherche de nourriture
3) l’évitement d’un prédateur
4) la recherche d’un partenaire sexuel
5) l’élevage de la progéniture.

Si votre chien aboie de manière intempestive à l’intérieur ou à l’extérieur de chez vous, face à un congénère, à un autre animal, à un enfant, à un adulte, après un vélo, après une voiture, lorsque vous êtes absent, ou autres situations, appelez-moi au 07 70 41 18 69.

http://www.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Ma-securite/Conseils-pratiques/Mon-domicile/Nuisances-sonoresNuisances-sonores

Laurence Bahirenne

Comportementaliste animalier

Catégories : Comportementaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *