Qu’est-ce qu’un chien ?

Un chien est un animal social et sociable descendant du loup, domestiqué il y a environ 12 000 ans avant J .C. C’est un prédateur qui vit selon ses propres codes transmis génétiquement.


Le loup vit en groupe. À sa tête, se trouve le leader qui bénéficie de prérogatives.

Celui-ci est chargé de la

– protection du territoire
– recherche de nourriture,
– reproduction

Ses privilèges sont les suivants :
Le leader :
– mange en premier devant tout le groupe
– est le seul à avoir l’accès aux femelles pour la reproduction, la copulation se faisant devant le groupe
– a accès aux positions en hauteur pour surveiller et assurer la sécurité du groupe.

Au sein d’une famille, le chien est capable de s’adapter à la famille selon les informations ci-dessus.

L’animal ayant une position dite de leader, aura le réflexe de protéger ses privilèges, instaurés inconsciemment par ses maîtres.

Le développement du chiot

L’étape néonatale – 1ère et 2e semaine

Pendant cette période, le rôle de la mère est de nourrir le chiot, de produire la chaleur nécessaire au maintien de l’homéothermie. Elle est également un anti-stress. De plus, elle lèche la zone péri-anale du chiot pour les défécations. Quant au chiot, il est sourd et aveugle, passe 90 % de son temps à dormir et 10 % de son temps à téter. Les perceptions sensorielles se limitent à la sensibilité tactile. Celle-ci permet les stimulations par manipulation et pincements. Elle entraine le développement des connexions neuronales. Le chiot est totalement soumis à l’homme.

L’étape de transition – 3semaine

Le chiot s’éveille aux stimulations extérieures et ses canaux sensoriels s’ouvrent. C’est l’entrée dans le stade de la socialisation. Il développe un comportement social par mimétisme ainsi que la motricité. On constate l’apparition des premières dents et donc de l’apprentissage de l’inhibition de la morsure.

Etape de socialisation – de la 4e à la 12e semaine

C’est de début de l’empreinte autrement dit, de l’identification du chiot à son espèce. Il découvre le monde et son appartenance à une espèce socialisée.

Vers la 5e semaine, c’est le début du sevrage : les dents sont présentes. La musculation faciale et la communication se développent.

À la 6e semaine, la formation immature du groupe se crée entre les chiots mais n’est pas encore une organisation sociale. La 7e semaine marque la fin du sevrage maternel. Le test de caractère se fait à ce stade (type test de Campbell).


A la 8e semaine, le chiot est propre et élimine en dehors de son lieu de vie. La 9e semaine marque l’atténuation des comportements exploratoires. Le chiot est sensible et exposé au risque de traumatismes comme la phobie ou l’agressivité.

De la 11e à la 15e semaine, les jeux de combat s’atténuent.

La 12semaine marque la fin de la socialisation et la fin de l’empreinte. L’adoption est alors possible